Aller au contenu

Irène Blanc est professeure de flûte traversière, basée à Paris.

Elle étudie aux conservatoires de Paris et de Rueil-Malmaison auprès de Michel Rousseau et de Philippe Pierlot, respectivement co-soliste à l’Orchestre Philharmonique de Radio France, et 1ère flûte solo à l’Orchestre National de France. Elle complète sa formation lors de stages et de master-classes avec des grands noms de la flûte (Vincent Lucas, Jean-Marc Boissière, ou encore Baudoin Giaux).

Irène Blanc s’initie également aux répertoires contemporains, avec l’ensemble Court-Circuit en musique de chambre, puis dans un travail soliste et mixte avec électronique auprès du flûtiste et pédagogue François Veilhan. Toujours dans une recherche d’ouverture à des timbres nouveaux, elle expérimente l’improvisation générative dans les ateliers d’Alexandros Markeas au Conservatoire National Supérieur de Paris, et étudie également la flûte baroque avec Valérie Balssa au Conservatoire de Boulogne-Billancourt.

Son désir d’inscrire sa pratique instrumentale contemporaine dans une vraie démarche de création la mène enfin à la validation d’un master de Création et Arts Sonores, encadré par l’Ircam, et par le centre de recherche et de création de La Muse en Circuit.

Parallèlement à son activité d’enseignement et ses concerts instrumentaux et électroniques, elle a travaillé au développement de nombreux projets liés aux musiques nouvelles : avec les ensembles contemporains Aleph et Nomos, le festival contemporain D’aujourd’hui à demain, le laboratoire Music, Technology and Innovation de la De Montfort University pour un projet européen, et en tant qu’assistante de composition et de conception pour le compositeur Januibe Tejera.

Irène Blanc développe dans ses créations une recherche axée sur le phrasé et l’expressivité, qu’elle hérite à la fois de son bagage musical classique, de son analyse des divers répertoires qu’elle a côtoyés, et enfin du rapport qu’elle entretient avec les différents médiums artistiques – arts plastiques et arts temporels.

Dans cette dynamique, elle mène notamment des projets sur la voix, dans une collaboration avec Michel Vinaver pour un livre audio de poésie, un travail de création audiovisuelle avec le réalisateur Tommaso Usberti, dans une série de créations avec le comédien Maurizio Campani, ou encore à l’occasion d’un concours de montage sonore de la Philharmonie de Paris, dont elle est lauréate.

Cette recherche sur les liens entre langage verbal et langage musical prend enfin la forme d’ateliers de pratique musicale à destination de personnes en situation de handicap, qu’elle mène à l’ESAT/CAJ de Ménilmontant. 

CONTACT

ireneblanc.rocher@gmail.com